La déprime post-marathon : Mes 9 conseils pour bien la vivre et la prévenir

Dans mon dernier article, j’ai abordé le sujet de la déprime post-marathon ou post-course afin de vous permettre et de me permettre d’en apprendre davantage sur ce phénomène parfois méconnu. Comme promis, je vous partage aujourd’hui des conseils qui m’ont beaucoup aidé lors des semaines suivant mon marathon. J’espère qu’ils en feront autant pour vous. Bonne lecture!

1- Ne vous inquiétez pas pour votre forme physique

Tout d’abord, vous devez savoir que lors de votre pause et dans les semaines qui suivront le marathon, votre forme connaîtra une baisse et c’est tout à fait normal. Il ne faut pas tenter de retrouver et de conserver la même forme que l’on avait tout juste avant le marathon. On ne peut pas être au sommet de sa forme comme cela à l’année longue et entre vous et moi, est-ce que ce serait sain et tenable?

L’idée est donc de laisser ça aller et de prendre la pause nécessaire. Faites confiance en votre corps. Cette pause vous permettra de reprendre des forces et de pouvoir recommencer un entraînement adéquat lorsque vous déciderez de vous y remettre. Autrement, vous risqueriez de vous blesser et de devoir prendre une pause beaucoup plus grande. À vous de choisir.

2- Recommencez l’exercice graduellement

Ceci dit, vous n’êtes pas obligé de cesser toute forme d’exercice jusqu’à votre prochain programme d’entraînement. Une fois la pause minimale de 2 semaines passée. Vous pouvez recommencer à courir tranquillement de courtes distances. Il est conseillé d’alterner avec des sports sans chocs comme la natation, le vélo, l’elliptique, etc. Le fait de recommencer à faire de l’exercice vous aidera à vous sortir de la déprime post-course.

3- Pensez déjà à vos prochains objectifs

Ça peut être bon pour le moral de penser à ses prochains objectifs de course, de se projeter dans le futur, dans notre sport qu’on aime. Cela nous permet de nous motiver à recommencer l’entraînement de manière sage et de prendre soin de soi. Ça nous permet également de constater que ce n’est pas terminé et que l’on aura la chance de revivre ces beaux moments très bientôt si on le souhaite.

4- Essayez quelque chose de nouveau

Bien sûr, une fois la pause passée, il peut être une bonne idée de s’inscrire à un cours de yoga, de natation, de spinning, etc. Bref, s’inscrire à une nouvelle activité, un sport que vous n’avez jamais essayé. Le fait de vous occuper avec quelque chose de nouveau vous permettra de vous changer les idées. Ça peut être dans un autre domaine que les sports. L’idée est de s’occuper l’esprit avec une nouveauté.

5- Conservez une bonne hygiène de vie

Pendant votre préparation, vous aviez une excellente alimentation, vous dormiez suffisamment et vous preniez soin de vous. Il peut être très bénéfique pour vous de poursuivre ces bonnes habitudes pendant les semaines suivant votre marathon. Une bonne hygiène de vie vous aidera à vaincre la déprime et mieux récupérer.

6- Écrivez un récit sur votre course

Écrivez, dans les moindres détails, votre expérience de course. Comment vous l’avez vécu et comment vous vous sentiez. Prenez-y plaisir. Lisez-vous et relisez-vous autant de fois que vous en avez envie. Cela aura pour effet de vous faire descendre de votre nuage plus tranquillement, moins brusquement. Lorsque vous vous lirez, vous ressentirez les mêmes émotions, vous aurez l’impression de revivre le moment et ça vous fera du bien, ça vous motivera. De plus, c’est un souvenir précieux que vous pourrez conserver et faire lire aux gens de votre entourage.

7- Entourez-vous de gens positifs

Les semaines qui suivent un marathon peuvent être un peu plus difficiles donc assurez-vous de vous entourer de gens positifs et bienveillants. N’hésitez pas à parler de vos sentiments à vos proches. Faites des activités avec des amis que vous avez peut-être un peu négligés pendant votre entraînement intensif.

8- Planifiez les semaines post-marathon à l’avance

Il est fortement recommandé de planifier les semaines d’après marathon avant ce dernier. Ayez une bonne idée de ce qui vous occupera après votre épreuve. Préparez-vous un horaire bien rempli pour vous changer les idées.

9- N’hésitez pas à consulter si la déprime persiste

Voilà un mois de passé et vous avez l’impression de vous enfoncer dans votre déprime et que ça ne passe pas? Rendez-vous chez votre médecin de famille afin de vous assurer que tout va bien. Votre déprime post-marathon n’est pas supposée durer aussi longtemps.

Conclusion

Finalement, accordez-vous le temps nécessaire. Acceptez cet état d’esprit un peu moins plaisant. Ça ne durera pas longtemps vous verrez et peut-être que vous ne le vivrez même pas!

Je crois qu’il est cependant intéressant d’en être informé et de s’y préparer. D’ici-là, continuez de prendre plaisir à vos entraînements! Continuez d’y donner tout votre coeur et ne pensez pas à ça. 🙂

En espérant que mes conseils vous aident, bonne course et merci de m’avoir lu!

Kim

Suivez Allons courir sur les réseaux sociaux afin de rester informé des nouveaux contenus

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s