Une sortie longue à -12°c, comment ça se passe?

Aujourd’hui, le 8 décembre 2019, j’ai couru ma première sortie longue hivernale (bon d’accord, on n’est pas encore en hiver, mais il faisait tout de même -12 °c de température ressentie t’sais! 😉 ). J’ai couru une distance de 16 km, en matinée sur une surface totalement déneigée, sur l’asphalte. Donc, la seule chose qui était différente des sorties d’été, c’est le froid. Voici un petit aperçu de mon expérience, comment je m’y suis préparée et ce que je vais changer dans le futur.

L’équipement

L’essentiel, c’est surtout l’équipement. Voici donc ce que j’ai porté et ce que je vais changer pour les prochaines sorties dans ces mêmes conditions.

Ce que j’ai porté :

  • Mes espadrilles d’été (parce qu’il n’y avait pas de neige dans les rues)
  • Des bas légers + des bas de laine
  • Un pantalon legging en coton
  • Un chandail dry fit à manche longue
  • Un manteau de printemps
  • Un cache cou mince qui me couvrait la bouche et le nez
  • Un autre cache cou plus épais pour bien protéger mon cou
  • Une tuque en nylon avec une doublure où les oreilles
  • Une ceinture avec des gourdes (car les abreuvoirs sont désinstallés 😦 )

Ce que je vais changer :

Je vais porter des pantalons plus chauds ou mettre une autre paire de pantalons sur les premiers. C’était correct pour un 16 km mais je n’aurais pas vraiment pu faire plus. Sinon, mon équipement me convenait parfaitement pour cette température et ces conditions.

Comment ça s’est passé globalement?

Échauffements
Ce que j’ai trouvé différent, c’est que j’avais l’impression que mes muscles de jambes étaient plus crispés. En effet, j’ai lu un peu sur le sujet et ce pourrait être dû au fait que dans le froid, les muscles perdent de leur souplesse et les articulations sont raides. C’est pour ça que j’avais cette sensation. Des pantalons plus chauds auraient pu aider à diminuer cet effet et aussi des échauffements plus longs à l’intérieur avant de partir. Il est recommandé de bien s’échauffer avant de courir au froid pour bien réchauffer ses muscles.

Aucun abreuvoirs sur mon parcours
Le long de mon parcours, il n’y avait pas d’abreuvoirs. J’ai donc bien fait de prévoir des gourdes car c’est vraiment important de bien s’hydrater même si on ressent moins la sensation de soif au froid.

Respirer dans un cache-cou, c’est moins l’fun!
C’est sûr que c’est moins agréable de respirer dans un cache-cou. Ça respire moins bien et à un moment donné il devient tout mouillé et c’est pas cool! Ce que j’ai fait c’est que je le tournais au fur et à mesure qu’il devenait mouillé. Mais sinon, on s’habitue. Je préfère respirer dans un cache-cou car ça réchauffe un peu l’air et ça protège mes petits poumons. 🙂

Sinon, je dois dire que mon expérience fut plutôt agréable. Pour une première fois du moins. Ça se fait bien et je reste motivée pour mes prochaines sorties longues. J’ai confiance que c’est réalisable! Je vous en reparle lorsque la neige et le froid se seront installés davantage!

Merci de m’avoir lu et bonne course hivernale!

Kim

Suivez Allons courir sur les réseaux sociaux afin de rester informé des nouveaux contenus

Source :

U-Run.fr. « Courir l’hiver : Quelles sont les incidences de la course par temps froid? ». https://www.u-run.fr/33890-quelles-sont-les-incidences-de-la-course-par-temps-froid [Consulté le 8 décembre 2019]

Les catégories du blog

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s